QUI SOMMES NOUS ? AIDE 02 48 26 87 99
DICTIONNAIRE

Arc


L'arc est une arme de trait destinée à lancer des flèches. Il est constitué principalement d'une pièce courbe flexible qui emmagasine et restitue l'énergie comme un ressort, et d'une corde qui permet l'armement de l'arc (tension du « ressort »), puis la transmission de l'impulsion à la flèche lors de la détente. Un homme qui tire à l'arc un archer, une femme est une archère. Ce mot désignait autrefois un combattant (le plus souvent à pied) dont l'arc était l'arme principale ; la célèbre bataille de Crécy (26 août 1346) illustra le rôle des archers anglais (ou yeomen) équipés de longbow. Il est difficile de dater l’apparition de l’arc ou de la flèche, car leur bois et leur corde se décomposent assez vite. La plus ancienne flèche trouvée date de -10800 (Stellmoor, Allemagne du Nord). Néanmoins, la petite taille de certaines pointes découvertes à Gravette, fait penser que l’arc existe depuis au moins 20 000 ans, et certains microlithes d'Afrique du Sud, datant de - 59 000 ans, font penser à des flèches1. Le plus ancien arc connu en Europe date de -120002. Il succède au propulseur, qui remonte à -35 000 et se termine en -15 0003. De nombreux types d'arcs ont été employés, tant pour la guerre, que pour la chasse, les arcs les plus courts étant plus particulièrement destinés aux archers à cheval. Quelques arcs historiques : type asiatique (arcs mongols, turcs, etc.) : arcs traditionnels de chasse ou de guerre, reconnaissables à la forte courbure des branches, et leur petite taille. Ce sont des arcs composites constitués de corne, de bois et de tendons
type amérindien (chasse et guerre) : arcs reconnaissables à leur forme de type « flatbow ».
type africain : l'arc en Afrique subsaharienne est généralement constitué d'une seule pièce de bois, de section ronde, mais aplatie aux extrémités, de longueur moyenne (entre 1 m et 1,70 m). Il se distingue par des méthodes spécifiques d'attachement de la corde. La corde, qui est généralement faite d'un tendon d'animal à l'Est et au Sud, mais plutôt constituée de peau ou de végétaux à l'Ouest et en Afrique centrale4.
Certaines civilisations utilisaient des dispositifs dits de réduction d'allonge permettant d'utiliser des flèches plus courtes et donc plus légères avec une portée supérieure : c'est le cas du siper des archers ottomans à partir du xviie siècle. L'arc a été modifié avec une puissance développée, pour donner par exemple l'arbalète ou les balistes, puis des arcs surpuissants grâce à l'utilisation de poulies à axe décentré.
Afin de mémoriser votre panier et de mesurer son audience, Histophile.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.