QUI SOMMES NOUS ? AIDE 02 48 26 87 99
DICTIONNAIRE

Choisir son katana


Symbole de la caste des samouraïs, le katana est un sabre de plus de 60 cm. Il est porté glissé dans la ceinture, tranchant dirigé vers le haut. Le katana est une arme de taille (dont on utilise le tranchant) et d’estoc (dont on utilise la pointe).

Nos katanas sont classées en 3 grandes catégories :

        - Katana de décoration.
        - Iaïto (katana d’entraînement non aiguisé).
        - Katana aiguisé (classé par type de matériaux et de forge).

1 . Katana de décoration

Le katana de décoration permet de s'affranchir du contexte historique et des contraintes de la pratique des armes pour devenir un objet de collection. C'est ainsi que l'on peut trouver des objets de décoration issus des mangas ou d'histoires fantastiques. Le katana de décoration est déconseillé pour l'entraînement. En raison des matériaux utilisés, mais surtout du fait de son montage, il peut devenir dangereux si vous l'utilisez comme une arme.

2. Iaïto

Le iaïto est un sabre d'entraînement non aiguisé, destiné à la pratique du iaïdo. Il est fabriqué de la même manière qu'un sabre japonais (katana), mais dont la lame n'est pas aiguisée. Pour s'adapter aux différentes pratiques, les iaïtos peuvent disposer d'une lame en acier au carbone (comme les katanas traditionnels), en acier inoxydable (sans entretien), en alliage d'aluminium (pour la légèreté et la réduction des risques de tendinite)...

3. Katana aiguisé

Différents critères peuvent influencer le choix d’un katana, en particulier son utilisation et le niveau de pratique. Les caractéristiques attendues pour un entraînement au iaïdo (l’art de dégainer le sabre) sont différentes de celles que l’on souhaite pour la pratique du batto do (l’art de la coupe).

Le poids, le point d’équilibre, l’entretien seront autant de paramètres à prendre en compte pour trouver la meilleure réponse à votre attente.

Un élément technique reste cependant fondamental dans le choix d’un katana , c’est la fabrication de sa lame. Le choix des matériaux (aluminium, acier au carbone, acier inoxydable…) , le type de forge (homogène, composite, feuilletée) et le traitement thermique (classique ou différentiel) sont des éléments majeurs qui conditionnent le comportement des lames. Dureté et souplesse sont deux caractéristiques naturellement opposées. L’art de la métallurgie est de savoir combiner différents processus de fabrication pour les rendre compatibles.
Afin de mémoriser votre panier et de mesurer son audience, Histophile.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.