QUI SOMMES NOUS ? AIDE 02 48 26 87 99
DICTIONNAIRE

Jeu de rôle grandeur nature


Le premier jeu de rôle sur table, nait en 1974 : un univers médiéval fantastique tout droit sorti des romans de Tolkien. Ici l’interprétation du rôle prime. Les personnages ont désormais un passé, une psychologie, un caractères, et des motivations plus profondes qu’une simple victoire sur des monstres. D’autres univers suivront le médiéval fantastique : la science-fiction, les années 1920, l’horreur gothique... 
Dix ans plus tard, la pratique du jeu de rôle sur table se démocratise dans le monde entier. Mais les joueurs aspirent à plus de sensations. Pour vivre physique les aventures de leur personnage, les anglais organisent les premiers »Live role plying games » . ils revêtent des costumes, affrontent de véritables monstres avec épées et armures, au cœur de décors plus vrai que nature. )
1. Qu’est ce que c’est ?
C’est un jeu de rôle qui se joue avec un costume, en extérieur (campements) et parfois dans des bâtiments (auberge, manoir...). Les joueurs ne connaissent pas l’histoire ni le rôle des autres joueurs car l’histoire nait de la discussion des joueurs entre eux. Les organisateurs ont prévu un scénario et chacun des joueurs détiens des informations ou des objets concernant d’autres joueurs...
L’objectif du jeu de rôle grandeur nature est de recréer l’ambiance d’un univers. Pour cela, les joueurs et les organisateurs peuvent recourir à des costumes ou déguisements, du maquillage, des décors, des accessoires et des effets spéciaux (pyrotechnie, son et lumière). Les univers peuvent se dérouler à l’époque antique, celtique actuel, futuriste, policier, vampirique... Le style médiéval-fantastique reste le plus répandu.

2. Qui peut venir jouer ?
Tout le monde ! Les parents signent une décharge de responsabilité pour les mineurs sauf s’ils sont accompagnés. Pour information : les armes GN sont toutes en mousse et en latex voir les différentes armes sur le site médiéval-boutik.com. Ce type de jeu peut durer entre une soirée et plusieurs jours et rassembler quelques dizaines à plusieurs centaines de participants.

3. Est ce que ça coûte quelque chose ?
Les personnages qui animent et qui sont non joueurs payent très peu : fréquemment ils préparent la cuisine ou jouent un monstre.
Les personnages qui jouent des rôles précis et qui combattent payent environ 20 à 40 euros pour un week-end. Cela comprend l’hébergement, le repas, la location du terrain et l’assurance. 4. J’ai besoin de quoi pour venir jouer ?
Le minimum nécessaire et le plus sympathique est : un costume. Des clubs peuvent t’en prêter mais le plaisir vient justement de le faire ! Lorsque tu t’inscris les organisateurs te préciseront ce dont tu auras besoin et ce que tu proposes de te fabriquer. Les armes de jets ou de combats ne peuvent être que en mousse ou latex, à voir dans la catégorie Armes GN sur notre site.

5. Comment ça marche ?
Tu te renseignes sur le type de grandeur nature qui s’organise. Une fois que tu es inscrit, les organisateurs t’envoient une fiche qui t’explique ton personnage et ton groupe comme ça tu peux préparer ton costume. Les organisateurs t’envoient aussi la liste des affaires de camping, un plan du site et les coordonnées des organisateurs. Une fois sur place : tu intègre ton clan, tu découvres les autres personnages et d’autres aventurier-e-s. L’interprétation du personnage (le « roleplay ») tient un rôle très important dans un GN et l’aspect matériel est nécessaire pour créer l’ambiance requise (armures, bijoux, costumes). Lorsque les GNs comportent une part de combat, pour des raisons de sécurité évidentes, les participants ne peuvent s’affronter avec des vraies lames ; ils utilisent des répliques d’armes en mousse ou en latex.

6. Qu’est ce que je vais apprendre ?
Tu vas découvrir les joies de préparer, dessiner et coudre ton costume. Fréquemment, faire sa tunique ou ses armes se fait en groupe. Tu peux même apprendre à travailler le bois, le cuir et le métal !

7. Est-ce que j’ai besoin de connaître quelque chose ?
Des amis ou des animateurs dans une association peuvent te prêter du matériel, te montrer des photos de campements ou de décors, et t’expliquer le fonctionnement des Grandeurs natures.

8 - Quand est-ce que je peux jouer ?
Les clubs de jeux et associations de quartier peuvent t’informer des Grandeurs Natures en préparation. Les boutiques de jeux affichent souvent les annonces des Grandeurs Natures avec la date, le genre et les coordonnées. Il faut prévoir un week-end pour jouer mais souvent quelques week-ends avant pour préparer son costume et s’entraîner au combat.
  9 - Style de bataille

Dans les grandeurs nature de style « de bataille » ou « combat » ou « action », les combats sont l'aspect fondamental du jeu. Les combats sont toujours simulés avec des armes factices (arme en mousse, airsoft gun), en faisant appel à l'adresse physique du joueur. Selon le nombre de participants, le scénario favorise les duels individuels, les petites escarmouches ou les grandes batailles.

Historiquement, les GN de bataille ont toujours été basés sur le genre médiéval-fantastique, propice aux simulations de combat à l'arme blanche (épée). Les parties sont généralement organisées en plein air, souvent dans des espaces naturels tels que forêts, prés et cours de châteaux médiévaux. Certains grands événements de ce type rassemblent des milliers de participants, qui sont habituellement divisés en factions rivales installées séparément autour d'un large terrain.
« Plongez sept jours au cœur de l'univers fantastique de La Bataille de Bicolline »
« C'est au combat que l'on reconnait les plus valeureux — Les Campagnes du Duché » )
Afin de mémoriser votre panier et de mesurer son audience, Histophile.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.