QUI SOMMES NOUS ? AIDE 02 48 26 87 99
DICTIONNAIRE

Samouraï archer


Photo estampe japonaise Kuniyoshi ere Meiji 1868 191samourai arc
1. Photo estampe japonaise Kuniyoshi ere Meiji 1868 191samourai arc
La classe de guerriers professionnels du Japon, constituée d'archers montés sur des étalons, trouve son origine dans la volonté de l'empereur Katsumi de conquérir des terres des Aïnous à la fin de la période Nara.

Jusque-là, le Japon disposait d'une armée fondée sur la conscription, inspirée du modèle chinois. Ce système se révéla totalement inefficace pour lutter contre les « barbares » Aïnous, redoutables cavaliers. L'empereur décida en 792 de le dissoudre pour mettre en place un nouveau système appelé kondeisei qui avait l'avantage de réduire le poids du service militaire chez les paysans (sur qui reposait l'Économie) puisqu'il était constitué de jeunes cavaliers archers issus de milieux plus aisés.

L'arme favorite du samouraï était le yumi (l'arc). Le yumi resta inchangé jusqu'à l'apparition de la poudre à canon et des fusils au XVIe siècle.

Sa taille permettait de lancer divers projectiles comme des flèches enflammées, et flèche-signaux d'une portée efficace de 50 mètres, et plus de 100 mètres quand la précision n'était pas importante. Il était ordinairement utilisé à pied derrière un grand mur de bambou mobile, mais il pouvait même être utilisé à dos de cheval.

La coutume de tirer à dos de cheval, yabusame, est devenue une cérémonie shintoïste.
[1] Extrait d'une estampe japonaise de Kuniyoshi (ère Meiji, 1868-1912) représentant un samouraï armé de son arc, collection privée

Photographies : Histophile
Afin de mémoriser votre panier et de mesurer son audience, Histophile.com utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus.